Twittérature et #Traductions

Une sélection objectivement subjective de mes tweets les plus littéraires et la traduction en italien ou français selon la langue de départ, avec parfois l’ajout d’anglais, allemand, espagnol ou autre encore…si des twitteurs en proposent la traduction qui devra, elle aussi, tenir en 140 caractères maximum. Vous pouvez proposer différentes versions dans une même langue pour chaque tweet parce qu’ici la traduction est considérée comme un acte créatif.

Una selezione obiettivamente suggettiva di alcuni dei miei tweet 2012 con la traduzion in italiano o francese a secondo della lingua di partenza, con a volta l’aggiunta dell’inglese, tedesco, spagnolo od altro, se qualcuno ne propone delle traduzioni (140 caratt. max).

An objectively subjective selection from my 2012 tweets and its translation into French, Italian, Spanish, German or English depending on the original language (which is French or Italian)

Una selección objetivamente subjetiva de algunos de mis tuits del 2012 con la traducción en italiano o francés según la lengua origen, así como a veces en inglés, alemán, español o cualquier otra lengua… en la cual los tuiteros propongan la traducción respetando los 140 caracteres como máximo.

La traduction anglaise est proposée par @ALiCe__M ( http://mafaldaleflecestsondada.blogspot.com/ ) qui a beaucoup oeuvré pour que ces tweets en viennent à vivre dans d’autres langues. @JulieMornelli (http://penseeslibres.com/) et @cgoodey (http://cgoodey.wordpress.com/ ) proposent parfois une autre version.

A ce jour, @GiovanniMerloni ( http://giovannimerloni.net ) et @Lucnat1 se sont joints à moi pour l’italien.

@pro_vence ( cigaloun.wordpress.com ) et @languesdefeu (http://languesdefeu.hypotheses.org/ ) ont pensé à l’allemand.

@Pilar_Mun (http://www.scoop.it/t/remue-meninges-fle/ ) et @annickregnauld se chargent de l’espagnol.

@fonsbandusiae (http://fonsbandusiae.over-blog.com/ ) nous offre la version latine.

@LucienSuel (academie23.blogspot.com) ouvre la piste des dialectes et patois avec son picard.

@leraleurmasque nous partage ses connaissances en espéranto.

Pour proposer une traduction dans la langue de votre choix participez via Twitter en mentionnant @H_X_Lemonnier ou bien postez-la en commentaire à la fin de cette page. Une nouvelle version d’un tweet déjà traduit peut très bien avoir sa raison d’être car la traduction est ici considérée comme acte créatif et donc, par essence même, unique.

Merci à tous les participants.

Publicités

3 responses to “Twittérature et #Traductions

  • CheVuoi

    Je ne sais comment vous contacter sinon par votre blog maintenant que vous avez quitté Twitter. Je le comprends . Bonne suite. Au plaisir de vous lire encore ici? Jocelyne T (@allearome)

    • H_X_Lemonnier

      Merci de votre visite ici, @allearome 😉 S’il est vrai que ce blog apparait aujourd’hui entièrement construit autour de Twitter, je dois préciser qu’il fut ouvert avant mon inscription. J’espère donc qu’il pourra continuer d’exister sans. Je profite de vos mots de passage pour préciser ma raison d’avoir arrêté (suspendu?) Twitter. Je ne suis en rien contre la capitalisation, le système, bourse et compagnie (en grande partie parce que c’est comme ça désormais et puis c’est tout, pour moi comme pour nous autres). Mon geste n’a donc pas d’étendard à porter, de front de bataille à plisser, mais il est né d’un constat d’autant plus amer qu’il se reflète et se répète ainsi depuis bien longtemps: il est vrai, aujourd’hui comme hier, que l’argent l’énergie le mouvement l’intérêt le regard la volonté le désir et le monde qui les porte et l’emportent ont cette grande capacité créatrice et fondatrice autour du rien, ou de son voisin, le si peu. Si peu au regard de ce que nous savons tous, tous ni plus ni moins, tellement essentiel parce que nécessaire que je n’ai pas à le préciser. J’ai donc passé mon tour, le temps d’une réflexion qui pourrait prendre une vie comme quinze jour. J’ai beaucoup aimé Twitter pour la possibilité d’expression qui m’a été donné de retrouver. Scander. Peu m’importerait réellement qu’un jour elle doive s’inscrire entre deux annonces de pub. Notre monde est cela. A bientôt donc, où que ce soit. Hervé X.

  • Nostalgies croisées : « l’accent est l’âme du discours ». Dissémination avril 2015 | le portrait inconscient

    […] plus en profondeur. J’avais déjà fort admiré le travail d’Hervé Lemonnier avec son blog « era da dire » qui avait lancé, à travers une splendide expérience de twittérature, très fouillée, un […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le petit monde de Miroirinverse

Un site utilisant WordPress.com

beau: adj m.

Se dit de la rencontre fortuite sur une table de dissection d'une machine à coudre et d'un parapluie...

LES CONFINS

"Comment sera mon rédempteur ? Je me le demande. Sera-t-il un taureau ou un homme ? Sera-t-il taureau à tête d'homme? Ou sera-t-il comme moi ?" (Jorge Luis Borges : La demeure d'Astérion)                Les confins :   Tous droits réservés © André Rougier 2011-2013

Les Cosaques des Frontières

refuge pour les dépaysés

JosieCoccinelle

Coups de coeur, Inspiration, Création...

julyaly

Le journal de Julia

BLEUEMARIE

Le dilletantisme ou la vertu

gammalphabets

Des essais de voix par temps contemporain

L'épervier incassable

"Ce que j'écris n'est pas écrire, c'est se préparer à écrire" - Paul Valéry

rhizomiques

archives numériques ouvertes : littérature, art, philosophie

Web-association des auteurs

Disséminer les écritures

Les Reveries de Rowena

Now I see the storm clouds in your waking eyes: the thunder , the wonder, and the young surprise - Langston Hughes

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

bassescontinues

" la basse continue d'un contrepoint - nos pas"

youcxl

Carnet de bord de YouCXL à Yumington

cigaloun

mes chants d'été, champs d'hiver - my summer songs, winter words - meine sommergesänge, winterklänge

T.S.A.

Thiébault de Saint Amand

valeriu dg barbu

©valeriu barbu

Le Tourne-à-gauche

Un blog de Dominique Hasselmann

dream about your life & live your dream

blog xavier fisselier, auteur - "mauvaises nouvelles" & "anamnèses" | every man is the architect of his own fortune |

L’atelier permanent

maison établie en 1967 | sur le web depuis 1996

Les vents de l'inspire

carnets et aventures

aux bords des mondes

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

Yohann-Mickaël Fiset

Publications littéraires personnelles. Le langage comme matériaux.

lireaujourlejour

Pour ne jamais s'ennuyer...

La Critiquante

Blog modestement littéraire

Et pourtant, elle tourne

Pour avoir l'état d'esprit qui vous ménera à la réussite

Quelque(s) Chose(s)

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

Sans aucune issue

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

LE BAISER DE LA MOUCHE (ISSN 2267-3946)

Nouvelles scènes de la vie littéraire ISSN 2267-3946

SILO

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

penseeslibres.com

Just another WordPress.com site

r a l o u f

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

Dzahell

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

le curator de contes

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

Deborah Heissler | Carnets

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

le vent qui souffle

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

le portrait inconscient

portraits de gens et paysages du monde

chemin tournant

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

Glossolalies

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

L'irrégulier

Pour certains la vie est comme un plaisir dont ils ne s'accordent que lorsqu'il cesse. Comme le fait une douleur pour d'autres.

%d blogueurs aiment cette page :